À âme perdue, Corps esseulé

Création mai 2013

Dans la série « à âme perdue, corps esseulé » je me suis consacrée à la dissociation, l’association et, finalement, l’indispensable interaction entre le corps et l’esprit. Symboliquement, le corps n’est que le modeste véhicule qui abrite l’esprit et le transporte la vie durant.